16 min •
Ce docu n'a pas de note Le sujet de la condition féminine en détention est traité ici sous un nouvel angle. Ceci étant en partie lié au contexte restrictif de la MA de Sequedin (impossibilité de filmer les visages ni aucun espace de la prison). Dans ce cadre restreint, nous avons orienté le travail et la réflexion vers une écriture sur le quotidien, du point de vue des détenues, avec l’ambition de laisser de la place pour l’émotion. Le parti pris a été de travailler sur la temporalité de la journée d’une femme détenue à la manière d’un journal de bord. Ce documentaire nous livre, à travers les portraits croisés de trois femmes détenues, le récit de fragments d’une journée de détention. Le travail d’images est remarquable d’autant que les conditions de la prise de vue étaient restreintes. Le travail de texte, de mise en écriture et l’émotion qui transparaît dans cette œuvre sont d’une très grande qualité. Le portrait des femmes y est très touchant. Ce travail sur la temporalité en détention donne à ces trois parcours de vie, aussi singuliers qu’ils soient, une vision universelle du parcours de peine des personnes détenues dans le rapport au temps et à l’absence.