00 min •
Ce docu n'a pas de note Internet a facilité de nombreuses tâches au quotidien aussi bien pour un particulier que pour une entreprise. Toutefois, la toile regorge plusieurs techniques de cybercriminalité. Tel est le cas pour le phishing, appelé aussi « hameçonnage ». Si beaucoup d’internautes ont déjà été victimes de cette supercherie, un grand nombre d’individus ne connaissent pas encore son existence ni son fonctionnement. Voici un zoom sur ce sujet.

Définition et fonctionnement du phishing

Pour faire simple, le phishing est l’ensemble des techniques vous incitant à fournir des informations sensibles. Il peut se manifester sous-forme de messages, d’e-mails, de champs à remplir, d’appels, etc. Le site ou l’individu malveillant passe ainsi pour une entité à qui la victime peut se fier. Personne n’est donc à l’abri de l’hameçonnage. Ce qui explique d’ailleurs la popularité croissante de la simulation d’une campagne de phishing, pour se protéger de cette cybercriminalité et sensibiliser les équipes des entreprises. Comme son nom l’indique, le phishing a pour rôle de vous appâter. Le cybercriminel jette son hameçon dans l’eau, qui est Internet, pour pêcher des poissons qui sont les internautes. Il est alors du devoir des dirigeants et des chefs d’équipes de sensibiliser leurs collaborateurs à l’hameçonnage. Les fraudeurs peuvent mettre la main sur vos identifiants, vos numéros bancaires, etc. et agissent pour vous escroquer. L’objectif principal d’un tel cybercriminel est d’utiliser vos renseignements à votre insu. Ce dernier fait usage de plusieurs moyens pour y arriver. Par exemple, il vous invite à cliquer sur un lien, à télécharger un fichier… Dans les entreprises, le phishing peut servir d’espionnage et de vols de données. Certains malveillants prennent le temps de gagner votre confiance avant d’appliquer l’hameçonnage.

Quelques effets de l’hameçonnage

Que ce soit pour un internaute ou une entreprise, les effets du phishing peuvent être graves. Il est vrai que dans la majorité des cas, la technique a pour but de soutirer votre argent ou de le dépenser. Cependant, les conséquences vont au-delà d’une simple question financière. Cela peut coûter la confiance de plusieurs clients à une entreprise. Il s’agit d’e-mails envoyés par des malfaiteurs qui comportent la signature de votre firme. Le phishing par e-mail compte parmi les hameçonnages les plus fréquents. Les pirates mettent en œuvre leur plan une fois que des renseignements, comme l’identité d’un PDG ou un individu haut placé, sont en leur possession. Évidemment, il est difficile de différencier un e-mail authentique de celui d’un arnaqueur. Outre la création de compte « fake », des malveillants arrivent également à usurper des sites web. Sans une sensibilisation adéquate, il est facile de mordre à l’hameçon. S’il y a un site sur lequel vous vous rendez souvent, les pirates vont vous envoyer un lien pour vous rediriger vers un lien usurpé. Le pire est que vous n’en savez rien, vu que l’interface est similaire à la version légitime. Vous tapez vos identifiants et vous voilà pris dans leur piège. Certains sont d’entre eux sont tout de même faciles à reconnaître, pour ne citer que les plateformes frauduleuses qui demandent une confirmation de vos informations. En cas de doute sur n’importe quels e-mails, interfaces, pièces jointes, etc… il vaut mieux être prudent. Une solution de sécurité des systèmes d’information tel que mailinblack peut vous venir en aide dans une entreprise.