33 min •
Portrait du chanteur de rap Puff Daddy. Cet enfant de Harlem qui a réussi à bâtir en quelques années une fortune de plus de 400 millions de dollars, grâce à un sens inné des affaires, des coups de bluffs et une bonne dose d’opportunisme. Puff Daddy, vous le connaissez probablement pour son rap. Mais certainement plus encore pour ses frasques de jet-setters, en permanence relayés par tous les magazines people. Dans ses clips comme dans sa vie publique, l’homme parade toujours entouré de jolies filles et de tous les signes extérieurs de richesse. Yacht, jet privé, belles voitures et diamants, Puff Daddy, a fait du « show-off » sa marque de fabrique. Ce que l’on sait moins c’est que derrière l’image du flambeur se cache un redoutable homme d’affaires. Aujourd’hui, sa société s’est transformée en une holding de plus de 700 employés qui regroupe marques de vêtements, restaurants, parfum, conseil en marketing… Time magazine l’a récemment consacré comme l’un des 50 hommes d’affaires les plus influents de la planète. Roi du marketing, il a senti qu’il pouvait transformer le rap, un mouvement de musique contestataire issu des ghettos noirs en un juteux filon destiné au plus large public. Mais derrière la belle success-story à l’américaine, il y a une carrière aux relents de soufre, qui s’est aussi construite avec des coups tordus, quelques cadavres et beaucoup de cynisme. Réalisé par Frédéric Hissbach, montage de Pauline Cathala.