52 min •
Ce docu n'a pas de note Sur l’île grecque de Lesbos, Moria, le plus grand camp de réfugiés d’Europe est devenu un immonde bidonville. Quand l’Europe se confine, les réfugiés se sentent totalement abandonnés. Leur colère explose, mais rien n’y fait. Ce sont les grands oubliés de la crise du COVID 19. Le père Maurice Joyeux, du Service Jésuite des Réfugiés, décide alors d’y retourner, pour accompagner les personnes, et les aider à ne pas sombrer dans la désespérance. Il prend le temps de voir les situations, d’écouter les récits des personnes et perçoit vite la faim, la soif, l’interminable attente dans un climat de peur et d’insécurité: lieu de non droit, ce camp est devenu un véritable enfer. Mais sa vocation de prêtre est de partager son espérance au coeur même de la désespérance. Alors Maurice Joyeux se rapproche des réfugiés. Il se met à leur pas pour les aider non seulement à survivre mais à vivre. Mais en septembre, l’enfer est réduit en cendres. Documentaire réalisé par Laurence Monroe et Mortaza Behboudi