47 min •
Ce docu n'a pas de note Moria, le plus grand camp de réfugiés d’Europe est devenu un gigantesque bidonville. Quand a sonné l’heure du confinement, les réfugiés se sont sentis abandonnés, laissés à leur colère et leur désespoir. Moria, le plus grand camp de réfugiés d’Europe est devenu un gigantesque bidonville. Quand a sonné l’heure du confinement, les réfugiés se sont sentis abandonnés, laissés à leur colère et leur désespoir. C’est précisément ce moment qu’a choisi le père Maurice Joyeux, issu du Service Jésuite des Réfugiés, et son ami Mortaza Behboudi pour retourner à Lesbos, retrouver ces oubliés de la pandémie survivant dans ce camp sordide et insalubre. Son extrême disponibilité, sa qualité d’écoute, son appréciation des situations délicates, rendent sa présence précieuse. Tenaillés par la faim, la soif, l’interminable attente dans un climat de peur et d’insécurité, autant de témoignages d’exilés qui font de ce lieu de non-droit un véritable enfer sur terre. Forte de son espérance, l’humanité de Maurice Joyeux fait écho à celle des apatrides et transmet un message éclatant : celui de la vie qui continue, obstinément, par-delà les limites du camp. Documentaire disponible jusqu’au 21/03/2024.