49 min •
Ce premier volet de la série documentaire Les Tabous de l’histoire explore les conceptions artistiques du IIIe Reich, évoquant dans ses premières minutes, en une succession d’images d’archives, les parades nazies, la condamnation de l’art « dégénéré » ou les projets architecturaux d’Albert Speer. Marco Dolcetta se penche ensuite sur un fameux ­tableau du peintre suisse Arnold Böcklin (1827-1901), L’Ile des morts. Fasciné par cette oeuvre d’inspiration mythologique, Hitler en avait accroché l’une des cinq versions dans son bureau, tandis que des reproductions ornaient tous les intérieurs bourgeois allemands. Elle aurait aussi inspiré Freud, Chirico, Dalí, Strindberg, Rachmaninov, Maïakovski, Jacques Tourneur, Norman McLaren et des centaines d’autres artistes.