48 min •
Ce docu n'a pas de note
La Route de la Soie est une expression générique ; elle rassemble un ensemble d’axes caravaniers qui traversaient l’Europe et l’Asie, allant de la Méditerranée jusqu’à la Chine en traversant l’Asie Centrale. Les caravanes, chargées de soie chinoise, épices et pierres précieuses d’Inde, de récipients en argent d’Iran, de tissus de Byzance, de céramiques d’Afrosiab et d’autres marchandises, traversaient les déserts Karakoum et Kyzylkoum, les oasis de Merv et de Khorezm, franchissaient le Pamir, Tian Chan, Altaï, traversaient les fleuves Mourgab, Amou-darya et Syr-darya.Tout au long de l’histoire des routes caravanières, on voit l’apparition de riches cités, de colonies d’artisanat et de commerce, de caravansérails ; Boukhara, Samarkand, Ourgentch et Khiva en Ouzbékistan .Un diplomate chinois, Zhang Quian, a effectué son pélirinage de la Chine à l’Asie Centrale au 1e siècle avant J.C. Lors de fouilles archéologiques en Ouzbékistan, il a été découvert un grand nombre de pièces chinoises : miroirs en bronze, morceaux de tissus en soie, fragments de récipients de porcelaine chinoise. Ces découvertes témoignent des rapports commerciaux de l’Asie Centrale avec la Chine. La production de soie et de cellulose se développe sous l’influence de la technologie chinoise, les Chinois rapportent de l’Asie Centrale la culture de la vigne et du vin, oignon, coton,…