00 min •
Ce docu n'a pas de note Jeu de société extrêmement populaire, il a été créé en 1948 et a conquis toute la planète. L’objectif du scrabble est de cumuler des points en utilisant des lettres pour créer des mots sur une grille, dont certaines cases sont multiplicatrices de score. Il se pratique en famille, entre amis, sur Internet et il existe de nombreux tournois et championnats à travers le monde. Cela dit, il faut savoir que le scrabble peut se jouer selon différentes formules.

Le scrabble classique

Réunissant souvent 3 à 4 joueurs en famille, c’est différent en club : c’est en un contre un et c’est la seule formule où il est réellement question de stratégie et où la chance intervient. Le but est de marquer le maximum de points, en utilisant les lettres piochées, mais aussi celles précédemment placées par son adversaire et surtout en utilisant les fameuses cases multiplicatrices. Certaines lettres rares sont affublées d’un grand nombre de points, pouvant être multipliés par deux ou trois. Le meilleur joueur de scrabble classique francophone, actuellement, est français, il s’agit de Samson Tessier. À la deuxième place, on retrouve le champion du monde en titre le québécois Francis Desjardins. Ensuite, on peut citer Benjamin Valour mais aussi Nigel Richard qui, chose étonnante, ne parle même pas français. Déjà trois fois champion du monde de scrabble en version anglophone, ce joueur néo-zélandais de 54 ans a été sacré en 2015 champion du monde de la version francophone en apprenant par cœur tous les mots contenus dans le règlement officiel du scrabble ! C’est une véritable machine à mémoriser, il est doté d’une mémoire visuelle hors du commun. La rumeur dit de lui qu’il a appris tous les mots en seulement un mois, sans même les comprendre. On pourrait le qualifier de solveur de scrabble humain. Le scrabble classique est aussi une forme de jeu très populaire en Afrique, qui compte de nombreux champions. Sur les 14 championnats du monde de la formule classique, il y a eu 12 fois un joueur africain en finale.

Le scrabble duplicate

C’est la deuxième formule de jeu la plus jouée dans les clubs. Chacun a son jeu devant lui, avec le même tirage pour les deux joueurs et chacun doit trouver la meilleure solution possible (le « top ») en trois minutes. Le but, c’est de perdre le moins de points possibles par rapport au top. À ce petit jeu, on retrouve le fameux Nigel Richards qui est le meilleur joueur actuellement. Il est triple champion du monde en titre avec, à chaque fois, le score parfait, c’est-à-dire autant que celui de l’ordinateur.

Le topping

Ici, nous pouvons carrément parler de e-sport. C’est la formule la plus récemment créée, car elle nécessite 2 plateaux de jeu simultanés, avec le même tirage. Chose facilitée grâce aux nouvelles technologies. Chacun peut jouer à la maison, il faut trouver la meilleure solution pour passer au coup suivant. Le but, c’est de remplir la grille le plus rapidement possible. Dans cette forme de jeu, le joueur le plus rapide actuellement est le lucky luke québécois Francis Desjardins.