48 min •
Ce docu n'a pas de note Il a bien failli ne pas avoir lieu. En mars dernier la percée du front national et sa possible victoire à la mairie d’Avignon ont ébranlé le festival créée par Jean Vilar. Son directeur Olivier PY a menacé de quitter la ville. Mais comment en est-on arrivé là ? Au divorce entre artistes et électeurs, comédiens et habitants. Mais surtout que reste-t-il de l’ambition de Jean Vilar qui en 1947 voulait créer un festival populaire, qui réunirait sur les mêmes bancs « l’ouvrier et le banquier » ? 68 ans après la création du festival « affaire à suivre » a été à la rencontre des habitants qui vivent majoritairement à l’extérieur des remparts de la ville où a lieu le festival, pour leur demander comment ils percoivent cette manifestation culturelle. Y sont-ils attachés, y participent-ils ? Le festival d’Avignon, si proche, si loin…vous entraîne dans la tourmente du festival d’Avignon à travers une série de rencontres et fait le portrait d’un « festival in » emmuré qui a du mal à sortir des remparts de la vieille ville et à tisser des liens avec les habitants de la 14eme ville la plus pauvre de France, et où la délinquance atteint des sommets. Pourtant, vaille que vaille des associations installées à l’année continuent de croire que la pratique du théâtre peut changer la donne, et ouvrir les esprits. Un documentaire de Pierre Bonte-Joseph. Une production Public-Sénat.