47 min •
Le 15 août 1940, l’offensive allemande appelée  » Jour de l’aigle  » est lancée. Il s’agit d’une série de bombardements supposés anéantir tous les équipements et infrastructures majeurs de la RAF. C’est un échec cuisant pour la Luftwaffe, qui compte des pertes sévères. Malgré tout, les attaques au sol persistent les jours suivants, s’intensifient, rythmées par la clémence des conditions météorologiques. Le plan d’attaque de l’armée d’outre-Rhin, centré sur la destruction des hangars, usines, pistes d’envol et centres de contrôle aérien, est perturbé par l’action d’un pilote, lâchant par erreur une bombe sur Londres. Les représailles ne se font pas attendre et la nuit suivante, Berlin est frappée à son tour.