25 min •
Ce docu n'a pas de note

Un voyage d’un millier de kilomètres nous fait découvrir le nord du pays, une région où la colonisation blanche a été tardive, où le climat est rude et la nature violente. C’est le far west de l’Afrique du Sud.
Pour commencer, de l’exubérance et de la démesure dans le palace de Sun City, l’hôtel le plus luxueux du pays, puis des batailles et un moment d’histoire dans la petite ville de Mafikeng ou le colonel Baden-Powell invente le mouvement des boys scouts.
La route reprend jusqu’à Stella, ville des éleveurs qui tiennent leur foire annuelle, avec cow boy chantant, rodéo, élection des miss et expositions des plus belles carcasses de vaches de la région, croisement de vaches européennes et africaines.
A Kuruman, c’est la mémoire de David Livingstone, médecin, missionnaire et explorateur que l’on retrouve. Ici Mary, fille de pasteur, soigne David après qu’il ait été blessé par un lion. Ils se marient, ont plusieurs enfants, puis Livingstone disparait en recherchant les sources du Nil.
Enfin le désert du Kalahari s’annonce. Un fleuve le traverse, l’Orange, qui créé des oasis. La ville de Upington est la plus grande de ces oasis. Les fermiers font pousser des palmiers dattiers et produisent des raisins secs réputés. Ils jouent à la boule anglaise et font des barbecue le dimanche.
Les plus anciens habitants d’Afrique du Sud, les San, ou Bushmen, vivent encore dans le Kalahari. Certains sont sédentarisés à Upington, d’autres nomadisent dans le désert au milieu des antilopes. Ils ont été les héros du film sud africain: “Les dieux sont tombés sur la tête”.

Les carnets d’Afrique du Sud sont une invitation à la découverte de la vie quotidienne en Afrique du Sud aujourd’hui.
Terre de contrastes, l’Afrique du Sud est «un monde dans un seul pays». Bordée par l’océan atlantique et l’océan indien, traversée par de hautes chaînes de montagnes, elle possède des déserts parmi les plus inhospitaliers, des terres fertiles et de grandes forêts; ses baobabs sont les plus gros d’Afrique, ses parcs naturels protègent une faune sauvage en plein développement; le sous sol est réputé pour ses richesses en or , diamants, platine et uranium; ses vins s’exportent dans le monde entier. Les 5 principales villes du pays, Johannesburg, Pretoria, Le Cap, Durban et Port Elisabeth, sont des destinations touristiques de plus en plus fréquentées et les médias du monde entier sont venus sur place fêter le 90e anniversaire de Nelson Mandela, le père de la «nation arc en ciel».
Comment vit-on en Afrique du Sud, d’ou viennent les onze langues officielles qu’on y parle, quels sites racontent son histoire, quels paysages font rêver ses habitants, quelles cultures, quelles religions s’y rencontrent?
Du nord au sud du pays, à l’intérieur des terres et le long des côtes, dans les métropoles comme dans les villages, nous suivrons le quotidien, les fêtes, les célébrations collectives et familiales; nous irons sur les marchés et dans les cuisines, nous irons dans les mines d’or et de diamants; nous irons en mer pour assister aux migrations des baleines et dans les villages ou des jeunes femmes célèbrent en dansant le mythe du python géant qui jadis exigeait leur sacrifice; nous irons dans les townships ou des artistes s’engagent contre la violence. Nous visiterons des fermes dans la brousse ou vivent les descendants des Boers, nous suivrons la piste des éléphants qui traverse les grands parcs nationaux et la route des vins ouverte par les huguenots français.
Pays de musique, l’Afrique du sud a longtemps arboré comme porte parole Myriam Makéba, la chanteuse zoulou, et Johnny Clegg le chanteur blanc; ils sont le devant d’une scène ou se presse une multitude de groupes et de musiciens qui sillonnent le pays. Le voyage sera bercé par leurs rythmes.
Les Carnets d’Afrique du Sud, comme les précédents Carnets en Amérique, en Asie, au Mexique et au Japon, donneront la priorité au vécu et au quotidien. Ils veulent montrer ce qui fait l’attachement des sud-africains à leur pays et proposer de façon simple et accessible un voyage pour la découverte et la compréhension de la culture Sud Africaine.