90 min •
Ce docu n'a pas de note A 1800 mètres d’altitude, la station de ski savoyarde créée en 1946 peut être fière de son succès : elle a conquis les sportifs, mais elle attire aussi les célébrités et les grosses fortunes. En pleine saison, sa population passe de 1800 à 35.000 habitants. Résultat de cet engouement : ici, tout est cher. Le mètre carré peut atteindre 25000 euros et dans certains palaces, le café est à 10 euros ! Pourtant, ceux qui y passent leurs vacances d’hiver ne sont pas tous riches. A côté de ceux qui mènent grand train, d’autres ont trouvé la bonne combine. Les caméras de Zone Interdite ont suivi des familles qui évoluent dans des univers très différents. Un film de Patrick Spica / La famille Tournier. A Courchevel, la famille Tournier est une institution. Catherine et ses deux fils, Eric, 38 ans et Nicolas, 34 ans, possèdent à eux seuls 12 restaurants, trois palaces et deux discothèques. C’est le père, Joseph, qui commença à bâtir l’empire dans les années 1950. Avec un emprunt de 30 000 francs, ce fils d’hôteliers de Chamonix posa la première pierre de ce qui allait devenir l’empire Tournier. A son décès en 1993, il légua à ses héritiers une demi-douzaine de restaurants et 2 hôtels. Aujourd’hui, Eric et Nicolas développent le patrimoine familial. Catherine, baptisée  » la reine mère « , veille à la paix des ménages et surtout à la paix entre ses deux fils : dans la famille, on aime la concurrence / Luc et Nina Duchêne. Ce Belge de 55 ans a fait fortune en vendant des vêtements dans le monde entier. Il possède un manoir en Belgique, une villa à Saint-Tropez et passe toujours les fêtes de fin d’année à Courchevel en compagnie de Nina, sa compagne de 33 ans. Cette année, il a loué un duplex de 250 m2 dans l’un des plus beaux chalets de la station…