08 min •
Ce docu n'a pas de note Netflix est aujourd’hui le service de streaming le plus utilisé au monde. Preuve de son succès, celui-ci a attiré plus de 25 millions d’abonnés durant le premier confinement. Mais saviez-vous qu’à l’origine de cette success-story, on trouve la location de dvd par correspondance ? C’est cette activité qui a amené ses fondateurs à donner naissance à une entreprise qui génère à l’heure actuelle plus d’un milliard de dollars de revenus et qui propose désormais ses propres séries : The Witcher, Shadow and bone, Le jeu de la dame,…

Un peu d’histoire

Reed Hastings, fondateur de Netflix, est un entrepreneur au profil plutôt atypique dans l’univers de la technologie. Il voit le jour en 1960 dans une famille huppée du Minnesota : son père est un des avocats du président Nixon, rien que ça. Après des études à l’université du Maine, il enseigne les mathématiques et obtient une maîtrise en intelligence artificielle. En 1991, il fonde la firme Pure Software, société qui vend une gamme de logiciels de débogage pour les systèmes d’exploitation Unix à une période où il n’y a aucune proposition sur le marché. Il devient rapidement un acteur majeur du monde de l’informatique. A tel point qu’en 1997, il devient millionnaire. Un jour, il rencontre un petit problème qui va changer la surface du globe : Hastings oublie par négligence de ramener au vidéo club une cassette vidéo qu’il avait louée. En conséquence, il se voit obligé de payer des frais de retard. Il imagine alors une solution destinée à toutes les personnes qui louent des cassettes : un système entièrement nouveau de location de films qui rendrait les frais de retard obsolète. Il s’associe à Marc Randolph et de fil en aiguille, après les cassettes et les DVD, Netflix lance son offre de vidéo à la demande en 2007. Le succès est tel que l’entreprise ne se contente plus de proposer des films et des séries tierces, elle commence à produire ses propres œuvres à partir de 2013. La première est la très célèbre « House of cards ».

Le succès des séries

Outre les films et les documentaires, les chevaux de bataille de Netflix sont les séries. Elle en achète souvent les droits de diffusion bien sûr, mais surfant sur l’engouement du public pour ce type d’œuvre, l’entreprise propose dans son catalogue des créations originales éclectiques souvent acclamées par les critiques et par les fans. Parfois tirées d’inspirations littéraires, neuf des dix séries les plus regardées en 2020 appartiennent à Netflix ! Le catalogue est immense, vous pouvez y trouver ce que vous voulez. Parmi les plus grands succès, on peut notamment citer : Orange is the new black, 13 reasons why, Emily in Paris, Sex Education, Narcos, Lupin, La casa de Papel,… Même si pour cette dernière, la première saison n’a pas été produite par l’industrie californienne : elle en a racheté les droits. Preuve de son succès, la société et les séries qu’elle produit sont souvent nominées pour des récompenses et … elles les décrochent ! Cela dit, malgré tout ce succès, la firme fait l’objet de pas mal de critiques. Elle est notamment pointée du doigt par le milieu cinématographique qui dénonce une concurrence déloyale et, comme c’est souvent le cas pour les entreprises puissantes, elle est accusée d’une gestion des impôts à la limite de la légalité.