00 min •
Ce docu n'a pas de note Il est tentant de se connecter aux réseaux Wi-Fi publics gratuits qui nous entourent. Cela nous évite d’avoir à utiliser les données mobiles prévues dans notre contrat, mais les risques que nous prenons en nous y connectant sont énormes.

La plupart des utilisateurs utilisent ces réseaux avec plaisir, mais connaissez-vous les risques ? En les utilisant, nous exposons presque entièrement nos données, notre activité en ligne et notre identité. Se connecter au Wi-Fi public peut avoir de graves conséquences, mais il existe heureusement des moyens de se protéger et de continuer à utiliser ces connexions publiques gratuites, comme les solutions fournies par NordVPN, ou tout simplement vos données mobiles.

Les dangers du Wi-Fi public

Ces réseaux gratuits que nous utilisons souvent dans les aéroports, les cafés, les centres commerciaux, les restaurants ou les hôtels nous donnent un accès gratuit à Internet, et il suffit de quelques clics pour se connecter à ces Wi-Fi publics. Les endroits aussi attrayants pour les utilisateurs que les moyens de transport ou les lieux touristiques qui nous invitent à nous connecter à leurs réseaux Wi-Fi gratuits sont de plus en plus populaires et nombreux.

Toutes les activités sont exposées sur ces réseaux Wi-Fi publics, et elles le sont parce qu’il existe différents types d’attaques et de risques de sécurité qui menacent la vie privée et la sécurité, et que nous n’envisageons même pas lorsque nous nous connectons à ces réseaux. Les plus importants sont les suivants :

  • Les attaques de type « Man in the Middle » (MitM) : le cybercriminel peut réussir à s’infiltrer dans nos communications entre votre ordinateur ou votre téléphone portable et l’autre extrémité de ces transferts de données, ce qui signifie essentiellement qu’il peut lire toutes les données transmises entre les deux extrémités.
  • Réseaux non-chiffrés : bien que dans certains cas, ces points d’accès aient été configurés pour chiffrer les transferts de données de ceux qui s’y connectent, la plupart des routeurs n’ont pas cette option activée par défaut, ce qui signifie une fois de plus que nos communications peuvent finir par être espionnées par des cybercriminels.
  • Snooping et reniflage (sniffing) : ces types de techniques permettent également aux pirates informatiques de s’infiltrer dans les transmissions de données que nous effectuons afin de capter toutes ces informations et de les enregistrer. Ce type d’outil permet à un attaquant de découvrir nos mots de passe et nos clés pour entrer dans les réseaux sociaux ou effectuer des opérations bancaires.
  • Faux réseaux Wi-Fi publics : le réseau Wi-Fi que vous pensez être celui de l’hôtel ou du restaurant où vous l’utilisez n’est peut-être pas le leur, mais un faux réseau qu’un hacker a mis en place précisément pour infiltrer vos communications et capturer toutes sortes de données sur votre ordinateur portable ou votre téléphone mobile.
Ces menaces signifient que tous les types de données transmises lors d’une communication sur un réseau Wi-Fi public sont compromis. Pas seulement les sites Web que nous visitons, mais aussi les courriels ou ce que nous disons dans les applications de messagerie instantanée et sur les sites Web, avec qui nous communiquons, notre localisation, les photos et autres fichiers que nous envoyons dans ces sessions.

Comment vous protéger ?

Le plus important est d’être vigilant. Plusieurs études montrent que le principal problème de sécurité est le facteur humain. C’est vrai dans tous les domaines, surtout lorsqu’il s’agit d’Internet. Il est extrêmement important de ne jamais effectuer de transaction importante nécessitant des données sensibles sur un réseau Wi-Fi public. Les réseaux publics ne sont pas du tout sûrs, surtout lorsque nous allons saisir des données confidentielles. Ils ne sont pas non plus très rapides pour effectuer certaines procédures.

Vous avez du mal à distinguer les réseaux sécurisés des réseaux non sécurisés ? Il est alors préférable d’éviter complètement les réseaux gratuits. Avec la plupart des abonnements, vous bénéficiez souvent d’un gros paquet de données mobiles, que vous pouvez très bien utiliser. En outre, l’internet mobile via la 4G et la 5G est plus rapide que le Wi-Fi dans la plupart des endroits. Si vous disposez d’un forfait de données moins important, il existe des moyens de maintenir votre consommation de données à un niveau raisonnable. De nombreuses personnes utilisent le Wi-Fi gratuit pour la navigation, mais la plupart des applications de navigation, telles que Google Maps. Vous pouvez ainsi télécharger des cartes à l’avance. Spotify, Netflix et d’autres applications vous permettent également de télécharger de la musique et des vidéos à l’avance. Cela vous évite d’avoir à utiliser un réseau Wi-Fi public non sécurisé.

Vous pouvez également utiliser un VPN pour protéger les informations sensibles des personnes malveillantes. Un VPN chiffre votre activité en ligne et éloigne les fouineurs.

Désormais, une parfaite cybersécurité est impossible à atteindre. Même si vous prenez toutes les précautions nécessaires, vous n’êtes pas encore sûr à 100 % et à l’abri des menaces. En d’autres termes, il est toujours préférable d’opter pour l’option présentant le risque le plus faible pour la sécurité des utilisateurs.