52 min •
Ce docu n'a pas de note


Alexis un Ivoirien catholique de 34 ans est « piégé » à Tunis depuis quatre ans et quatre mois. Il rêve d’aller rejoindre son fils né en France. En attendant le grand départ, il vit de petits boulots dans le quartier populaire de Bhar-Hazreg dans lequel la communauté ivoirienne a trouvé refuge, car les prix des loyers y sont accessibles. Au coeur du quartier, juste à côté de la boulangerie Hassine, se trouve le premier salon de coiffure africain. Le salon de Madame Julie, arrivée à Tunis il y a maintenant dix ans. Les Ivoiriens se retrouvent dans cet espace pour discuter du pays, s’échanger du travail, garder l’enfant d’une amie, ou se faire des nattes, c’est aussi le lieu de rendez-vous pour le grand départ, L’Europe ou la Mort. Car la réalité est terrible : peu d’Ivoiriens restent vivant lors des traversées. Alors le dimanche, on se donne rendez- vous à nouveau au salon pour se rendre ensuite à l’Église, Alexis prie car il faut avancer, il faut aller de l’avant, et avec l’aide de Dieu il arrivera à sortir de ce quartier de Bhar-Hazreg « la mer bleue » qui sonne comme un ultime pied de nez à leur enfermement. Un seul objectif, une seule obsession l’anime : traverser cette Mer bleue pour atteindre son rêve d’Europe et voir son fils. Une coproduction LABEL VIDEO 2021 – Réalisée par Sonia Kichah