59 min •
Ce docu n'a pas de note Pourquoi les hyper-riches donnent-ils une partie de leur argent ? Au cours de 2 années, Jean-Luc Leon accompagne trois femmes milliardaires, en Chine, aux États-Unis et en Russie pour comprendre les raisons de leur engagement dans des œuvres de charité ou de mécénat. Une plongée inédite et subtile dans l’univers extraordinaire de la « grande » philanthropie, entre don de soi, puissance et influence. En quarante ans, le nombre de milliardaires a explosé dans le monde. En 1980, la planète en comptait 120 contre plus de 2 500 aujourd’hui. Certains consacrent une partie de leur fortune à des œuvres de charité ou de mécénat. Altruisme ou exercice de pouvoir ? Pour le comprendre, le réalisateur Jean-Luc Leon part à la rencontre de femmes appartenant au club des riches philanthropes. En Californie, Laura Arrillaga-Andreessen, épouse et fille de milliardaire, à la tête d’une communauté de bienfaiteurs de la Silicon Valley, enseigne « l’art de donner » aux étudiants de l’université de Stanford. En Chine, Madame Li codirige le géant agroalimentaire New Hope. Entre ses voyages à la recherche d’investissements et ses virées mondaines, cette patronne au caractère bien trempé finance les études d’enfants de mères célibataires et l’édition de livres d’éducation civique. De son côté, Inna Bazhenova, une industrielle moscovite, collectionneuse et mécène avertie, a fait de la démocratisation du marché de l’art son cheval de bataille. Mais en développant un site, accessible à tous, où l’on peut vendre, acheter des œuvres et parier sur leur prix en bitcoins, la propriétaire des revues The Art Newspaper entre aussi dans l’univers de la finance spéculative internationale. De Paris à Chengdu, de Moscou à Palo Alto, de Venise à Monaco, où se tient le bal de la Rose, célèbre événement de charité, Jean-Luc Leon nous fait pénétrer dans le monde secret des généreuses fortunes. Éclairé d’analyses critiques de spécialistes, dont celle du chercheur américain Rob Reich, il dresse le portrait nuancé d’un microcosme extraordinaire et opaque. Entre dévouement, soif d’influence et velléités capitalistes, une immersion inédite, menée avec finesse et un brin d’humour, dans le cercle fermé de la philanthropie moderne. Documentaire de Jean-Luc Léon disponible jusqu’au 14/02/2022.