51 min
\r\nMunis d’un morceau de roseau rempli de baume, d’un stylet et de quelques onguents, des chercheurs français et égyptiens ont réussi à percer les mystères de la beauté de Dame Touti, une représentante de l’aristocratie égyptienne, morte il y a trois mille ans. Grâce au décryptage de recettes antiques sur les murs millénaires des temples, ils ont pu retrouver les critères de beauté en usage à cette époque, où le maquillage rendait hommage aux dieux, et où parfums, baumes et cosmétiques présentaient aussi des vertus thérapeutiques. Leurs analyses ont, en outre, démontré que, conformément à ce que rapportent les textes anciens, les Egyptiens savaient synthétiser les produits.