44 min
Depuis trente ans, l’ingénieur civil Erik Reitzel étudie les structures minimales, c’est à dire les structures fonctionnelles qui utilisent un minimum de matériaux. Pour ce faire, il analyse les forces de la nature, ces « forces invisibles », que le documentaire se propose de faire découvrir à travers la mise en scène de différentes expériences. La nature offre ce champ d’expériences possible: au cours de longues promenades, l’ingénieur observe et compare les structures des systèmes naturels et humains. Il fait ainsi l’analogie entre la structure de la tige des fleurs et celle des colonnes des cathédrales. Selon lui en effet, « la nature inspire les bâtisseurs ».