53 min •
Un scénario catastrophe : le scientifique, basé à Londres, ne prend pas de pincettes pour décrire l’impact dévastateur qu’un arrêt soudain de la rotation de la Terre pourrait avoir sur l’humanité, la faune et la flore. Tout d’abord, si la Terre cessait sa rotation, l’atmosphère, elle, continuerait de tourner à 1.670 km/h au niveau de l’équateur. Ainsi, tout ce qui est à la surface adopterait une trajectoire balistique – similaire à celle d’une balle – avec cette même vitesse.