51 min •
Ce docu n'a pas de note Au village de Kashushu, dans l’ouest de la Zambie, Patrick élève cinq garçons en âge de devenir des hommes. Mais perpétuer les traditions de la culture Luvalé coûte cher et Patrick doit vendre deux de ses meilleures bêtes pour initier ses fils. Tous les ans, au printemps, les démons Makishi, les esprits des ancêtres, ressuscitent le temps de l’initiation. Coiffés de masques extraordinaires, le corps recouvert d’une combinaison tricotée, ils enlèvent les jeunes garçons du village pendant 4 mois. Lors de la fête d’apothéose qui réunit les villageois, les Makishi s’en donnent à cœur joie, leurs danses envoûtent la foule, une nouvelle génération d’homme a pris place dans le village. Jérôme Ségur a su se glisser dans l’intimité des Makishi sans jamais les trahir. Sa caméra complice et perspicace jubile aux pantomimes des esprits, elle court avec eux, épousant leurs cavalcades. Le film exalte un art du masque qui continue de fasciner.