Ce docu n'a pas de note Tout savoir sur le kombucha

La fabrication du kombucha

Le kombucha est fabriqué par un processus de fermentation de thé noir ou vert sucré. La recette exacte du kombucha varie selon le fabricant, mais comprend généralement du sucre, de l’eau, du thé et une SCOBY (colonie symbiotique de bactéries et de levures).

Le SCOBY est ce qui fermente le thé sucré et le transforme en kombucha. Ce processus de fermentation dure de 7 à 30 jours, selon la recette utilisée. Pendant ce temps, le SCOBY consomme le sucre contenu dans le thé sucré et produit des acides, des enzymes et des bactéries bénéfiques pour la santé intestinale.

Allégations autour de la boisson

Le kombucha est souvent présenté comme une boisson probiotique, ce qui signifie qu’il contient des bactéries vivantes bénéfiques pour la santé intestinale. Certains partisans affirment également que le kombucha peut stimuler les niveaux d’énergie, améliorer la digestion et même aider à la perte de poids.

Cependant, il n’existe actuellement aucune preuve scientifique à l’appui de ces affirmations. La plupart des recherches sur le kombucha ont été menées sur des animaux ou dans des tubes à essai, et il est donc difficile de savoir si les mêmes effets se produiraient chez l’homme.

Par exemple, une étude a montré que le kombucha était capable d’améliorer la fonction hépatique et de prévenir certains types de dommages chez les rats (1). Une autre étude a montré que le kombucha pouvait aider à prévenir la formation d’ulcères dans l’estomac de souris de laboratoire (2).

L’histoire du kombucha

Le kombucha est consommé depuis des siècles, depuis la Chine ancienne. Il a été mentionné pour la première fois dans un texte médical chinois datant de 221 avant J.-C., puis est devenu populaire parmi la classe dirigeante du Japon (3).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le kombucha a perdu de sa popularité en raison de la pénurie de sucre. Cependant, il a regagné en popularité dans les années 1960 lorsqu’il a été introduit dans la culture occidentale par le médecin allemand Rudolf Breuss.

Aujourd’hui, le kombucha est largement disponible dans les magasins et en ligne. Il peut être acheté nature ou aromatisé avec des jus de fruits ou des épices.

Étymologie et terminologie

Le nom « kombucha » est dérivé des mots japonais kombu (酵母), qui signifie « algue », et cha (茶), qui signifie « thé »

Le kombucha est aussi parfois appelé « thé aux champignons », « champignon kombucha », ou simplement « le champignon » Cependant, le kombucha n’est pas un véritable champignon et ne contient aucun composé psychédélique.

Composition et propriétés

Les principaux types de bactéries et de levures présents dans le kombucha sont les suivants :

Lactobacillus : Il s’agit d’un type de « bonne » bactérie que l’on trouve généralement dans les aliments fermentés, comme le yaourt et la choucroute. Lactobacillus aide à décomposer les aliments et à produire de l’acide lactique, qui a des effets anti-inflammatoires.

Streptococcus : Il s’agit d’un autre type de bonnes bactéries que l’on trouve couramment dans l’intestin. Le Streptococcus aide à la digestion et produit de l’acide acétique, qui a des effets antimicrobiens.

Kluyveromyces : C’est un type de levure qui est connu pour sa capacité à décomposer les glucides complexes. Kluyveromyces produit également de l’acide acétique et de l’éthanol.

Pediococcus : Il s’agit d’un type de bactérie lactique qui est couramment utilisé pour le brassage de la bière et la fabrication de la choucroute. Le Pediococcus produit de l’acide lactique, qui a des effets anti-inflammatoires.

Leuconostoc : il s’agit d’un autre type de bactérie lactique souvent utilisé dans les processus de fermentation. Le Leuconostoc produit de l’acide acétique, de l’éthanol et du dioxyde de carbone.

Le goût du kombucha peut varier en fonction des types de bactéries et de levures présentes, ainsi que de la durée de la fermentation. En général, le kombucha a un goût légèrement acide et vinaigré.