25 min •
Ce docu n'a pas de note Le sujet est brûlant : enquête, contre-enquête, guerre de communiqués… A qui profite vraiment la hausse des prix ? Nous avons a suivi le parcours de trois produits de consommation courante : une salade, un fromage industriel, et un paquet de pâtes premier prix. Rares sont les producteurs qui témoignent à visage découvert, par peur des sanctions de la grande distribution. Un paysan du Sud-ouest accepte de montrer le parcours d’une salade, de sa production à sa mise en rayon à quelques kilomètres seulement du lieu où elle a poussé. A la ferme, il vend sa salade 50 centimes d’euros avec une marge confortable. En rayon du supermarché, le producteur la retrouve à 99 centimes d’euros, soit 50% plus chère. Autre exemple avec une célèbre marque de fromage industriel. Récemment cette marque était montrée du doigt par un distributeur pour avoir augmenté son prix de manière « injustifiée ». La sanction fut immédiate : retrait de la vente dans les supermarchés de la chaîne. Une démarche rare et dans ce cas trompeuse. Le fromage a bien augmenté, mais de manière normale compte tenu de l’augmentation importante du prix du lait ces derniers mois. Si la grande enseigne de supermarché a retiré le produit, c’était pour faire pression sur la marque avant la fameuse négociation annuelle. Depuis, le fromage a réintégré les rayons, sans publicité. Décryptage également du parcours d’un paquet de pâtes premier prix vendu sous une marque de distributeur. Ces produits sont souvent moins chers que les produits de grande marque. Mais, et cela n’est presque pas apparu dans les dernières enquêtes, leur prix a sensiblement plus augmenté que celui des grandes marques. Entre producteurs, industriels et distributeurs la guerre ne fait que commencer. Un documentaire de Luc Hermann – Benoît Bertrand-Cadi. Productions Tony Comiti.