43 min •
Les bombardements des 16 et 23 septembre 1943 sont des bombardements aériens stratégiques menés par les Alliés sur Nantes en France pendant la Seconde Guerre mondiale. Ces bombardements furent les plus meurtriers et les plus dévastateurs que connut l’agglomération nantaise (Nantes, Saint-Herblain,…) sur l’ensemble du conflit. Le bombardement du 16 septembre 1943 sur Nantes fit 963 victimes. Une semaine plus tard, le 23 septembre, la ville fut à nouveau bombardée. Ce jour-là, 500 Nantais perdirent également la vie. En France, selon les historiens, de 60.000 à 75.000 Français décédèrent suite aux bombardements alliés.