53 min •
Ce docu n'a pas de note

Boudiaf, éphémère président de l’Algérie de janvier à juin 1992, reste pour une grande partie du peuple algérien le symbole de l’intégrité politique. Fondateur du FLN, « père de la patrie », son opposition à Ben Bella le contraint à l’exil dès 1963. En décembre 1991, au lendemain de la déroute sans précédent du FLN aux élections législatives convoquées par le président Chadli, c’est lui que viennent rechercher les hauts cadres du FLN et de l’armée afin d’enrayer la montée du courant radical. Boudiaf prépare de profondes réformes et annonce la création d’un nouveau mouvement : le Rassemblement du peuple algérien.

Un documentair de Noël Zuric, Malek Bensmaïl.