56 min •
Ce qui n’était, jusqu’à la guerre, qu’un groupe d’hommes de main à la solde de l’idéologie nazie, les Schutzstaffel, ou SS, se développa en se divisant en deux groupes : les SS proprement dits, chargés des camps de concentration et du nettoyage ethnique dans les territoires occupés, et les Waffen SS, ceux qui devinrent vite une armée dans l’armée, jouissant d’un régime privilégié et forte d’un million de combattants. Mieux entrainés, mieux armés et surtout aveuglément dévoués à l’idéologie nazie, les Waffen SS étaient la fierté d’Hitler, qui savait pouvoir compter sur eux pour les combats les plus durs. Ils menèrent la dernière offensive dans les Ardennes. ils défendirent Berlin contre les troupes russes jusqu’à la mort. Les 38 divisions Waffen SS ne comptaient pourtant que 400 000 Allemands, les 600 000 autres soldats provenant de 30 nationalités : des Wallons, des Espagnols, des Hongrois, des Français, etc… Ils étaient tous engagés volontaires, fanatisés par la propagande anti bolchévique de Goebbels. Leur épopée glorieuse est entachée à jamais par toute une série de crimes commis contre des civils, Oradour sur Glane, Tulle, Ascq, entre autre et contre des prisonniers de guerre américains dans les Ardennes. Les images d’archives allemandes, anglaises, américaines, russes font de cette vidéo un témoignage saisissant sur ce que furent vraiment les Waffen SS.