26 min •
Ce docu n'a pas de note Nous vous révélons ce qui se passe dans le camp de réfugiés de Samos, un véritable enfer aux portes de l’Europe, interdit d’accès aux observateurs. Il y a aux portes de l’Europe un véritable enfer, indigne d’un continent civilisé. Il s’agit du camp de réfugiés de Samos, sur territoire grec. Là-bas, à quelques mètres des plages à touristes, croupissent 3500 réfugiés, hommes, femmes, enfants, certains depuis trois ans, en attente d’une décision administrative. Les autorités grecques interdisent l’accès de ce camp aux journalistes et aux observateurs étrangers. Les rares qui ont pu y accéder clandestinement en sont revenus profondément choqués. Nous avons décidé de braver les interdits et de documenter ce qui se passe dans ce camp de la honte, infesté de rats et de serpents, où les gens deviennent fous, et les femmes sont victimes de viol la nuit. Notre journaliste Isabelle Ducret s’est rendue sur place et est parvenue à se procurer des vidéos tournées par les migrants, qu’elle a soigneusement compilées et vérifiées. Elle a recoupé ses informations avec de nombreuses interviews, ne laissant aucun doute sur ce scandale contemporain qui se déroule sur le territoire de l’Union européenne, pourtant généreuse pourvoyeuse de subventions à la Grèce. Attention, certaines images peuvent heurter les plus sensibles. Un documentaire d’Isabelle Ducret.