41 min •
Louis-Philippe Ier de France, né le 6 octobre 1773 à Paris, sous le nom de « Louis-Philippe d’Orléans » et mort le 26 août 1850 à Claremont (Royaume-Uni) est l’ultime roi ayant régné en France, avec le titre de « roi des Français ».  Premier prince du sang sous la Restauration, le prince Louis-Philippe a, au cours de sa vie, porté successivement les titres de duc de Valois (1773-1785), duc de Chartres (1785-1793) et enfin celui de duc d’Orléans (1793-1830) avant d’accéder à la couronne en 1830, son cousin Charles X ayant été déchu par les « Trois Glorieuses ».  Dix-huit ans à la tête d’un royaume en profondes mutations sociales, économiques et politiques, Louis-Philippe – par la monarchie de Juillet – a tenté de pacifier une Nation profondément divisée avec les armes de son époque : mise en place d’un régime parlementaire, accession de la bourgeoisie aux affaires manufacturières et financières, permettant un essor économique de première importance en France (révolution industrielle). Cependant, la chute du régime qu’il a fait naître a pour principales causes la paupérisation des « classes laborieuses » (paysans et ouvriers) et le manque de vitalité, de compréhension de la part des élites de la monarchie de Juillet des aspirations de l’ensemble de la société française.