50 min •
\r\n\r\nInvestigation archéologique à 2.400 mètres, sous les nuages du Machu Picchu, ville inca qui fascine autant les touristes que les scientifiques. Il s’agit d’une des photos les plus célèbres du monde. Un promontoire, avec un gros rocher en forme de pain parsemé d’arbres verts en arrière-plan, précédé de ruines perchées sur un sommet andin.\r\nAujourd’hui, le Machu Picchu est devenu un véritable sanctuaire pour les touristes – dont les plus inventifs adorent se faire prendre nus en photo devant les restes de la cité inca. Mais en 1911, tout le monde avait oublié le sort et l’existence même de la cité inca. Cette année-là, un historien américain filiforme, Henry Bingham, arrive au sud du Pérou, dans la fameuse vallée sacrée, à la recherche du royaume perdu de Vilcabamba. L’Inca Túpac Amaru y mena une farouche rébellion dans la jungle avant de se faire exécuter par les conquistadors. Bingham va entendre parler d’un certain Augustin Lizárraga. Venu de Cuzco, il aurait découvert une cité abandonnée, une décennie auparavant. Bingham va demander à des villageois de le mener au Macchu Picchu avec ses guides, avant d’y entamer, plus tard, des fouilles archéologiques.