Les châteaux de l’Orne

L’Orne regorge de châteaux et manoirs que touristes et amoureux d’architecture médiévale ou classique visitent toute l’année. Malgré la Révolution et la guerre, de nombreux châteaux ont échappé à la destruction et sont aujourd’hui accessibles au public. Voici, des plus anciens aux plus récents, quelques châteaux d’exception à découvrir dans l’Orne.

De la période tourmentée du Moyen-Age à la fin de la guerre de 100 ans

Au Moyen-Age, à l’abri des douves et des murailles épaisses, les châteaux de l’Orne servaient de refuge à la population. 

&; Bâti sur un site remarquable, dominant cinq vallées, le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou est un témoignage unique de l’architecture Moyen-âgeuse et du glorieux passé de cette petite ville du Perche. Construit au XIème siècle, il arbore un donjon de 30 mètres de hauteur en aplomb de la vallée de l’Huisne et une enceinte flanquée de 7 tours, qui servaient jadis à défendre les lieux.

&; Le château de Carrouges construit au XIVème siècle attire le regard avec ses douves profondes, ses belles terrasses, le beau châtelet qui garde l’entrée, ses jardins, son parc, ses grilles et portes d’époque. A l’origine il fut un château de défense lors des conflits opposant les Plantagenêt et les Capétiens. Le château de Carrouges a traversé les siècles et garde aujourd’hui intact à l’intérieur de ses murs du beau mobilier d’époque.

&; A Argentan, ancienne place forte des Ducs de Normandie, le château des Ducs d’Argentan, bâti au XIVème siècle fut la résidence des Plantagenêts. Le château accueille aujourd’hui le Palais de Justice.

&; Le château de Crèvecoeur-en-Auge du XIème siècle fut une importante place forte dans le pays d’Auge pendant tout le Moyen-Age. Il fut le décor de nombreux combats durant la guerre de 100 ans. Tous les ans, au mois d’août, le château remonte quelques siècles en arrière pour revivre à l’époque médiévale. Pour ne pas manquer ce voyage dans le temps, les visiteurs se donneront rendez-vous du 4 au 11 août 2013 lors des prochaines « Médiévales ».

La Renaissance et les Châteaux du 15ème siècle

&; Le château d’Ô à Montrée est une bâtisse de style Renaissance entourée d’eau. Il compte également un pavillon de style gothique, une orangerie et un superbe jardin. On visite seulement l’extérieur du château, en présence d’un gardien.

&; Le château de Couterne a été érigé entre le XVIème et le XVIIIème siècle. On visite les extérieurs du château, le parc et les dépendances. On y découvre une belle exposition sur la Renaissance, sur l’histoire du Protestantisme et de la Chouannerie normande.

&; Les débuts de la construction du Château de l’Aigle remontent vers 1690. Un nid d’Aigles aurait été découvert lors de l’édification de ce château, bâti sur l&;emplacement d’une ancienne forteresse féodale. C’est cette découverte qui est à l’origine du nom donné à la cité ornoise. En 1944, les bombardements mirent à mal la ville et le Château qui subit par la suite d’importantes restaurations. Il abrite aujourd’hui le Musée de Juin 44.

A partir du XVII siècle, on assiste à un engouement pour les parcs paysagers et les orangeries de la part des Seigneurs des Châteaux de l’Orne qui en font désormais leurs lieux d’agrément personnels.

Le 18ème, le siècle des Lumières 

&; Classé intégralement au titre des monuments historiques, le Château de Canon a été conservé intact, sans aucun ajout depuis la deuxième moitié du XVIIIème siècle. Superbe témoignage du siècle des Lumières, le château se visite mais reste toujours habité par les descendants de son créateur né en 1732, Jean-Baptiste Elie de Beaumont.

&; Au château de Médavy, les tours du XVème siècle et les douves alimentées par l’Orne contrastent avec la construction même du château entre 1705 et 1723. Construit pour un Maréchal de France, Jacques-Léonor Rouxel de Médavy, le château possède de superbes parquets, des meubles d’époque, et des bibelots rares. A l’extérieur un haras et une jolie chapelle complètent la visite des lieux. 

&; Le château du Haras du Pin fut édifié de 1715 à 1730 sur ordre de Louis XIV. C’est aujourd’hui l’un des plus célèbres haras du Monde.

&; Le Château de Sassy à Saint Christophe-le-Jajolet a été construit au XVIIIème siècle en pierres et en briques. En bordure de la forêt d’Ecouves, il renferme de belles tapisseries d’Aubusson et des Gobelins ainsi qu’un retable en bois sculpté d’époque.

&; Le château du Bourg-Saint-Leonard est un château de style classique construit à la fin du XVIIIème. Il est entouré d’écuries, d’une belle orangeraie et d’un superbe parc de près de 400 hectares symbolisant tout l’art de vivre de l’Aristocratie ornoise du XVIIIème. A l’intérieur des tapisseries d’Aubusson, de la belle vaisselle et des boiseries témoignent de la splendeur du Grand Siècle. 

19ème, le siècle des romantiques

&; Le Château de la Ferté-Fresnel en pays d’Ouche, à l’abri dans un parc à la Française de 20 hectares regorge de nombreuses essences et arbres majestueux. Construit en 1860, il abonde de décors anciens, de salles de réceptions, de parquets dignes du Château de Versailles, de boiseries et de cheminées d’époque. Ce Château est inscrit en totalité à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.