52 min •
Ce docu n'a pas de note

En République tchèque, la justice enquête sur les victimes de la guerre froide tombées en tentant de s’exiler, entre douleur et travail de mémoire nécessaire pour leur rendre justice.

Trois décennies après l’effondrement de l’URSS, la République tchèque se penche sur ceux qui ont trouvé la mort aux frontières avec l’Allemagne et l’Autriche en tentant de fuir le régime communiste. Après la constitution des dossiers par l’ONG Platform of European Memory and Conscience, qui a porté ces affaires devant le tribunal de Prague et de Weiden en Allemagne, quarante et une personnes font aujourd’hui l’objet d’une enquête. Parmi elles, trois ex-membres du Politburo de l’époque. Bénéficiant pour cette mission délicate de l’expérience précieuse des autorités allemandes qui ont travaillé sur les morts du mur de Berlin, la République tchèque entame ainsi un long processus de mémoire et de justice, qui devrait aider les familles des victimes à panser leurs plaies, et le pays tout entier à mieux appréhender son passé.

Histoire commune

Au travers de véritables scènes d’évasion reconstituées, cet éclairant documentaire montre les différents moyens employés par le régime pour déjouer les plans parfois très élaborés des transfuges essayant de passer à l’Ouest. Jeunes soldats entraînés à tirer sur ceux qui tentaient de franchir le rideau de fer, faux postes frontaliers français ou américains dans lesquels les familles se pensaient en sécurité et racontaient une fuite qu’elles croyaient réussie… : les autorités ne manquaient pas d’imagination pour empêcher leurs ressortissants de s’exiler. Des témoignages croisés de proches des victimes, de survivants mais également d’anciens gardes-frontières retracent le fil d’une histoire commune douloureuse et complexe.

Documentaire d’Oliver Halmburger disponible jusqu’au 21/04/2022.