39 min •
Le 1er septembre 1939, l’armée allemande envahit la Pologne. Le refus polonais de céder Dantzig à l’Allemagne servit de prétexte à l’invasion qui s’inscrivait dans un plan de conquête de territoires déjà entamé par Hitler avec l’annexion de l’Autriche au IIIe Reich en mars 1938 et l’occupation de vastes territoires en Tchécoslovaquie. Staline réalise les dispositions secrètes du pacte de non-agression conclu avec Hitler lorsque le 17 septembre 1939, l’armée soviétique franchit la frontière orientale de la Pologne. Malgré l’écrasante supériorité de l’ennemi et la nécessité de se défendre sur deux fronts à la fois, l’armée polonaise a lutté pendant 35 jours. La dernière bataille contre les troupes allemandes eut lieu du 2 au 5 octobre 1939 à Kock, avant l’entrée triomphale de l’ennemi dans la capitale.