52 min •
Ce docu n'a pas de note

La communauté scientifique découvre que l’immense chaîne himalayenne dominant le monde est aujourd’hui vulnérable. Pour preuve, la fonte à vitesse vertigineuse des glaciers, certains reculant de plus de 60 mètres par an. Cette fonte des glaces est pour les peuples des montagnes une menace directe : les spécialistes ont observé la formation de lacs glaciaires dont le volume et la profondeur ne cessent de gonfler. A la moindre secousse sismique ou chute de sérac, ils risquent de se transformer en véritables  » tsunamis des montagnes « .
L’Himalaya est aussi un réservoir d’eau potable pour plus d’un milliard d’habitants. Neuf grands fleuves dont le Gange et le Brahmapoutre y prennent source. A des centaines de kilomètres en aval ces deux fleuves se jettent dans le golfe du Bengale, traversant le Bangladesh. Ce pays vit déjà au rythme des catastrophes naturelles et n’avait pas besoin de cette fonte qui vient ne fait qu’accentuer des inondations déjà redoutables du fait de la mousson. Inondé au nord et au centre, le sud risque d’être englouti par la hausse du niveau de la mer. Un tiers du pays pourrait disparaître d’ici 50 ans. Ce sont ainsi 30 millions de  » réfugiés climatiques  » qui frapperont aux portes de l’Inde, leur voisin. Au pied de l’Himalaya, les conséquences du réchauffement climatique sont déjà géopolitiques…

Documentaire réalisé par Romain Clément