07 min •
Ce docu n'a pas de note Les résultats de l’enquête participative « Il est temps » sur la perception de l’écologie des Français et des Allemands. Dans ce volet : faut-il arrêter de manger de la viande ? Sur cette question, un vrai clivage apparaît entre Français et Allemands. Et encore plus entre hommes et femmes… La production de viande contribue à environ 15 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et à quelque 30 % en France. Le GIEC indique la marche à suivre : devenir « flexitarien », c’est-à-dire réduire significativement notre consommation, sans nécessairement la proscrire. Or, sur ce point, un vrai clivage apparaît entre Français et Allemands. Et encore plus entre hommes et femmes. Seule unanimité : le souci du bien-être animal. Mais si l’on mange moins de viande, quelles protéines ingérer dans l’avenir ? Viande de labo pour les Allemands, qui font confiance à la science et aux technologies, et insectes pour les Français. Les mentalités changent mais les pratiques mettent plus de temps à suivre. En France et en Allemagne, les 400 000 participants à l’enquête « Il est temps », lancée en mai 2020, ont répondu en ligne à 133 questions, permettant à un collectif de sociologues d’analyser plus de 42 millions de réponses. Cinq thématiques ressortent de cet océan de données : l’émergence d’une écologie populaire, le rôle prépondérant des femmes, le rapport à la viande et à la consommation, les solutions et les visions du futur. Ponctuée d’infographies ludiques, d’images d’archives et d’interviews, cette série d’animation décrit les mutations en cours, laissant émerger de nouveaux choix de vie et mettant fin à bon nombre d’idées reçues. Documentaire disponible jusqu’au 23/02/2021.