00 min •
Ce docu n'a pas de note Faite de petits sentiers caillouteux, de montées et de descentes, la montagne est le lieu idéal pour une randonnée pédestre. Mais les amateurs de sensations fortes peuvent aussi y faire du VTT en montagne, cette activité qui secoue tous les sens et sollicite tout le corps.

Vous aussi vous aimez les sensations fortes ? Et si vous essayiez le VTT en montagne, mais plutôt avec un vélo électrique !

Parce que nous l’avons essayé, nous vous dirons plus bas ce qu’il en est. Avant de vous donner une réponse, présentons le vélo électrique, cette invention qui a révolutionné la manière de faire du vélo.

Qu’est-ce que le VTT électrique ?

Le VTT électrique est la dernière invention de la famille des vélos électriques, communément appelés VAE pour Vélo à Assistance Electrique.

Le VTC électrique est un vélo destiné à un usage plutôt urbain. Il est meilleur sur de petites routes de campagne. Le VTT électrique quant à lui est la version plus sportive et «tout terrain », comme l’indique d’ailleurs son nom. Bien évidemment, vous pouvez passer sur toutes sortes de routes avec lui, même les plus tortueuses.

Ce type de vélo électrique est doté d’une batterie rechargeable qui offre une autonomie variable en fonction des marques et des modèles. Il embarque également des capteurs ainsi qu’une console pour faciliter la manipulation. Souvent semi-rigide, il amortit mieux les chocs que les autres vélos. Ses roues imposantes vous donnent l’impression que vous pouvez conquérir le monde en un coup de pédale.

Certains disent que le VTT électrique c’est pour les personnes paresseuses qui n’ont pas le goût de l’effort. Mais en réalité, il n’en est rien. Il ne suffit pas d’appuyer sur un bouton pour que le mécanisme d’assistance s’enclenche. Il faut pédaler. Par ailleurs, ces vélos proposent différents modes d’assistance, en fonction du pourcentage d’aide voulu par le cycliste.

Faire du VTT électrique en montage, une expérience à essayer absolument

Faire du VTT électrique en montagne est une belle expérience à découvrir absolument. Si vous n’êtes pas habitué aux sensations fortes, vous pourrez prendre peur pendant les premières minutes. Mais, cela vous passera sans doute très vite, une fois que vous aurez fait corps avec ces sensations.

Sur les sentiers étroits et caillouteux, vous ressentez à quel point cette activité est physique, malgré le fait que le vélo soit électrique. Comme nous vous l’avons dit plus haut, ces vélos ne sont pas à 100% autonomes. Il faut pédaler pour que l’assistance s’enclenche. À la descente ça peut encore le faire. Mais les montées sont bien plus physiques. Toutefois, si vous maitrisez bien la pratique du vélo électrique, vous vous en sortirez certainement comme un chef.

Après l’avoir essayé, disons que le VTT électrique ne peut pas vraiment déclasser un VTT de descente de montagne. Ce second type de vélo a été spécialement conçu pour dévaler les sentiers à fond. Il monte et il descend sans contrainte. Plus flexible, il est aussi léger et maniable.
Cependant, le VTT électrique n’est pas plus mauvais que ça sur les montées. Il peut également être utilisé comme un vélo de descente. Malgré le fait qu’il soit plus lourd et plus imposant, il est plus endurant et permet d’aller plus loin. Il passe plus facilement les obstacles.

Que ce soit un VTT de descente ou un VTT électrique, ces deux appareils sont excellents pour la montagne, mais pas nécessairement dans le même cadre. Il faut voir en fonction de votre endurance et de vos talents de grimpeur.

Néanmoins, l’expérience du VTT électrique en montagne est une belle surprise et vous éprouverez de nouvelles sensations à coup sûr.

Néanmoins, si vous débutez ou alors si vous n’avez pas l’habitude du vélo électrique, il serait préférable de vous faire guider et accompagner par un professionnel, l’expérience n’en sera que meilleure.