13 min •
Ce docu n'a pas de note Au XVIIe siècle, un soleil noir défiant la morale bourgeoise s’élève dans le ciel du Luberon, jetant sa part d’ombre sur Les Lumières. Le Marquis de Sade, son seul nom incarne le frisson. Incarcéré pendant près de trente ans pour ses écrits et ses mœurs dissolues, le philosophe et écrivain libertin a donné naissance aux textes les plus transgressifs de l’Histoire de la littérature, parmi lesquels “Justine ou les Malheurs de la vertu”. Ses œuvres portent le libertinage aristocratique jusqu’à son dernier degré et explorent les pulsions les plus inavouées. Il s’attaque à l’humanisme de son temps et pousse le libertinage aristocratique dans ses derniers retranchements. Emprisonné, il est réhabilité au XXe siècle et reconnu comme un grand écrivain. Texte le plus radical des écrits de Sade, “Les cent vingt journées de Sodome” sont comme un pavé jeté dans la mare des Lumières, ébranlant la raison triomphante de ce XVIIe siècle. Issu d’une des plus anciennes familles nobles de Provence, le Marquis grandit dans un pays de pierres couleur de miel, de villages perchés, de pins parasols et de cyprès. Il trouve dans les châteaux vauclusiens de son enfance et de sa vie adulte, notamment le château de Lacoste, les décors subversifs de sa fiction, et la matrice qui le porte à penser une nouvelle philosophie s’attaquant à l’humanisme de son temps. Cette Provence si chère à son cœur et qui court en filigrane dans toute son œuvre, Donatien Alphonse François de Sade la découvre lors de sa prime enfance lorsqu’il est envoyé à l’âge de 4 ans par son père auprès de son oncle, l’abbé Jacques de Sade, pour y parfaire son éducation. Ce dernier, dont il fera un modèle de personnage, réside au château de Saumane-de-Vaucluse, à proximité d’Avignon. Documentaire disponible jusqu’au 15 février 2023.