51 min •
Ce docu n'a pas de note

Une ambitieuse série documentaire sur les relations complexes entre l’être humain et la nature à travers les plus belles oeuvres d’art. Ce deuxième épisode raconte comment la nature devient un objet de connaissance.

En Chine, sous la dynastie Song (Xe-XIIIe siècle), les peintures mettent en scène un homme minuscule, dominé par le paysage. Mais, peu à peu, la nature est décortiquée, cataloguée, cartographiée. Dans le monde islamique, c’est la volonté de célébrer la beauté de la création qui encourage une meilleure connaissance du monde, à l’image du caméléon aux couleurs vives peint par Ustad Mansur en 1612 pour l’empereur moghol Jahangir. Du XVIe au XIXe siècle, les botanistes européens sillonnent le globe et révolutionnent notre perception des espèces…

Relation complexe
Comment sommes-nous passés d’un lien symbiotique avec la nature à un rapport aussi distant, voire hostile et destructeur ? Quels rôles ont joué l’invention de l’agriculture, l’essor des grandes cités, le développement des religions, les progrès de la connaissance et des techniques ? Cette série documentaire ambitionne de raconter l’histoire de cette relation complexe à travers les époques et les continents, des peintures rupestres aux sculptures assyriennes en passant par les jardins zen et la peinture romantique. Avec l’idée que les œuvres du passé recèlent peut-être la clé de notre avenir sur cette planète.

Série documentaire disponible jusqu’au 31/08/2025.