26 min •
Ce docu n'a pas de note Nous sommes au Tadjikistan, coeur de l’Asie Centrale. Dans la province de Khatlon, principale région cotonière du pays. L’été touche à sa fin. La récolte s’achève. Dans les champs, des femmes pour la plupart, et des enfants, ramassent ce qu’il reste de coton. Les hommes sont absents. Ils sont partis, en Russie ou ailleurs, travailler sur les marchés et les chantiers de construction. Leurs pères sont restés au pays, trop âgés pour participer à cette émigration saisonnière. Dans le district de Djomi, le petit village de Iakatut n’échappe pas au lot commun. Les journées de travail au champ y sont longues et tout entières dévolues à la culture du coton, pour le seul bénéfice d’une mafia locale qui a su profiter de la précarité économique et politique d’un Etat post-communiste qui fait tout juste l’apprentissage de la démocratie. Il y a deux ans, Ali Saidjanov a profité de la réorganisation de l’ancien kolkhoze pour recevoir une terre et y créer sa ferme. Depuis, lui et ses dix enfants y travaillent sans relâche et quasiment sans gains. Ce film est son histoire et l’histoire de ses proches. Documentaire écrit par Marion Michaud et réalisé par Arnaud Le Borgne