50 min •
Le 8 décembre 1941, à quelques heures de l’attaque sur Pearl Harbor, l’armée japonaise envahit la Malaisie et la Thailande tandis que l’aviation nippone bombarde pour la première fois Singapour. Mais la ville, joyau asiatique de l’Empire britannique, est réputée imprenable ; les Japonais, eux, passent encore pour de piètres soldats tout juste capables de battre des Chinois peu aguerris. Finalement la bataille de Malaisie tourne à la déroute pour les forces alliées.  Churchill qualifie la chute de Singapour de pire désastre et capitulation la plus importante de l’histoire britannique.