52 min
Sur l’île de Pentecôte, dans l’archipel du Vanuatu, vivent encore quelques petites communautés traditionnelles simplement vêtues d’un étui pénien pour les hommes et d’une jupe en feuilles de bananiers pour les femmes, réparties dans une demi-douzaine de villages. Entre eux, ils s’appellent les Saa. Il n’était pas si aisé d’organiser la venue en France de gens qui ne disposent pas de pièce d’état civil ou d’identité, encore moins de passeport, accordés par le gouvernement du Vanuatu sur de simples déclarations de naissance sur l’honneur. A partir de là, l’ambassade de France leur fournit les visas nécessaires.