23 min •
Ce docu n'a pas de note Loin des grandes institutions psychiatriques isolées à la campagne, le Dracar, son potager et ses poules forment un radeau de verdure et accueille ceux que l’on surnomme « les mauvais patients », des individus réfractaires aux normes, au cadre trop rigide, avec des pathologies parfois lourdes, schizophrénie, bipolarité, dépression, toxicodépendance. Un documentaire de 36.9°.