82 min •
Ce docu n'a pas de note En 2006, 30 ans après sa première expédition, Brigitte Bardot retourne au Canada pour poursuivre sa croisade contre la chasse aux bébés phoques… A 72 ans, elle souffre d’arthrose et doit se déplacer avec des béquilles. Elle force les portes du bureau du Premier ministre canadien et fond en larmes lors de sa toute dernière conférence de presse… « Je ne suis plus une jeune fille, je ne reviendrai pas, alors aidez-moi à faire en sorte que cela cesse… » Brigitte Bardot aura consacré la moitié de sa vie à la défense des animaux, et nul doute qu’elle poursuivra ce combat jusqu’à ses derniers jours. Pourtant c’est une autre de ses facettes qui restera gravée dans la mémoire collective. Mythe et sex-symbol des années 1950 et 1960, elle fut une star mondiale, égérie et muse des plus grands artistes de l’époque. Emblème de l’émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, elle a révolutionné les mœurs, dans une époque d’après-guerre très conservatrice. Avec 48 films à son actif et plus de 80 chansons en 21 ans de carrière, Brigitte Bardot, tout aussi connue sous les initiales BB, est une des artistes françaises les plus célèbres sur la planète. Mais en 1973, elle décide de tout arrêter, le cinéma, la chanson… Elle s’éloigne du monde des hommes pour ne plus s’intéresser qu’à celui des animaux. Et lorsqu’elle réapparaît en 2003 avec une autobiographie sans concessions, ses propos sur la société d’aujourd’hui choquent, dérangent, et sont même condamnés en justice. Alors comment Bardot, l’icône absolue des Français, s’est-elle coupée du monde pour devenir une pasionaria des animaux aux propos dérangeants ?