51 min •
Au Turkménistan oriental, dans le désert du Karakoum, pourtant réputé inhospitalier, des fouilles, menées par une équipe archéologique internationale, ont mis au jour la plus grande nécropole de l’âge du bronze jamais découverte en Asie centrale : la nécropole de Gonur-Depe. Des milliers de sépultures révèlent l’histoire d’une civilisation vieille de 4000 ans, raffinée et maîtrisant probablement déjà l’irrigation. La disposition des tombes et des corps, ainsi que les nombreux objets déposés aux pieds des morts renseignent sur le niveau technologique de cette population et attestent de relations commerciales régulières avec d’autres civilisations. Manque de chance, 90 % des sépultures ont été pillées. Les archéologues déterrent néanmoins un miroir en bronze, un peigne en ivoire, un applicateur de fard et une statuette de déesse, signes de l’importance que cette civilisation accordait à la beauté et à la femme. Un bracelet de faïence laisse penser que Gonur Depe faisait commerce avec d’autres civilisations de l’Antiquité. C’est la découverte d’une tombe intacte qui se révèle décisive.