56 min •
Sur les flancs des monts Mandaras, qui s’étalent à l’extrême nord du Cameroun, les Mofus entretiennent une relation unique et quasi symbiotique avec les insectes. Partageant avec eux leurs habitations et leurs champs, ces hommes ont appris à distinguer les insectes nuisibles et ravageurs des insectes bénéfiques et vivent avec ces ambassadeurs de la terre une harmonie parois fragile. Mais lorsque cet équilibre s’ébranle et que les créatures du sol se font trop menaçantes, les Mofus n’ont qu’une solution, s’en remettre à Jaglavak, le Prince des insectes. Fourmi prédatrice et carnivore, Jaglavak est redoutée de tous pour sa puissance et sa ténacité. Insecte des profondeurs, ses armées pourpres se déplacent en colonnes de milliers d’individus, et lorsqu’en surface leur chemin croise celui des hommes, c’est une rivière de sang qui coule à leur pied. Chasseur impitoyable, certains l’auraient vu tuer un lion et ici tout le monde sait que sans les prières qui lui sont destinées, Jaglavak pourrait facilement tuer un homme. Rares sont les Mofus qui savent encore parler à Jaglavak et lui demander son aide. Au village, le vieux Matsgrawaï fait partie de ces derniers sages et il connaît bien les mots que la fourmi doit entendre. Mais voudra t-elle bien répondre cette fois encore à l’appel du vieil homme, viendras-t’elle l’aider à chasser du toit de son ami Sidi les termites voraces qui détruisent sa maison. Réalisateur : Jérôme RAYNAUD