25 min •
\r\nEn France, on estime qu’environ deux millions de personnes souffrent de troubles d’accumulation compulsive, et qu’il y en aurait autant en Allemagne. Appelées « syllogomanes », elles entassent des objets, parfois par milliers, dans leur appartement ou leur maison. EIles ne s’y retrouvent plus dans ce désordre, cet amoncellement, et risquent littéralement d’étouffer. Les syllogomanes sont incapables de se débarrasser d’objets la plupart du temps inutiles, sans valeur. Des animaux peuvent eux aussi devenir l’objet de cette possession maladive. Un trouble du comportement qui conduit fréquemment à la séparation d’avec le conjoint, à une perte d’emploi, voire au suicide. Malheureusement, cette pathologie est encore peu étudiée à ce jour. Les présentateurs de X:enius rencontrent deux personnes atteintes de ce syndrome, ainsi que le docteur Rainer Rehberger, l’un des rares scientifiques à s’être penché de près sur la syllogomanie.