42 min •
Aujourd’hui déjà, quelques EMS en Suisse romande utilisent des robots comme outils thérapeutiques. Certains robots de compagnie apaisent des angoisses et permettent de réduire certaines médications. C’est même une scientifique genevoise, Nadia Magnenat Thalmann, qui met au point, à Singapour, un robot androïde parmi les plus évolué pour rompre la solitude des personnes âgées. Ce robot qui lui ressemble et qu’elle a appelé Nadia, est capable d’exprimer 22 émotions différentes. Comment peut-on s’attacher à une machine? Comment un robot réussit-il à calmer une angoisse? Parmi les explications d’experts, celles du psychiatre français, Serge Tisseron, auteur réputé de plusieurs livres qui traitent des effets des nouvelles technologies. Ce dernier affirme: « Ce qui est mobilisé chez l’humain avec les robots c’est d’abord la fibre parentale. On s’occupe d’un objet qui va ensuite s’occuper de nous. Il y a donc cette réciprocité qui fait que la relation avec le robot n’a rien de comparable avec la relation avec une peluche traditionnelle ou avec un jouet… ». Un documentaire de François Jeannet et Jacqueline Dubuis.