19 min •
5/5 (1)

Comme les vêtements, les mots s’usent. Comment ne pas avoir l’impression que “je t’aime” perd de son sens? Par la “remotivation du langage” mais aussi par le recours aux métaphores. Comment se construisent les métaphores ? Quels sont leurs domaines “sources” et leurs domaines “cibles” ? Et qu’est ce que cela dit de nos habitudes ? Pour répondre à ces questions, Laura Raim fait appel à la linguiste Julie Neveux.

Partant du principe que l’on parle notre langue autant que notre langue nous parle,Julie Neveux analyse les nouveaux mots, tics de langage, émojis et métaphores qui peuplent notre quotidien. Elle constate un double mouvement linguistique qui semble à première vue paradoxal : la machinisation de nos corps et de nos affects (on est “en mode”, on a “bugué”), et la sentimentalisation exacerbée (les Français sont les champions du monde de l’emploi d’emojis cœur).