Ce docu n'a pas de note Quelles aides financières pour personnes âgées ?

En France comme ailleurs dans le monde, la mise en place d’aides financières au bénéfice des personnes âgées est légitime. En effet, celles-ci sont considérées à juste titre comme vulnérables et nécessitent donc une attention particulière. Dans l’Hexagone, il existe à ce propos une variété d’aides qu’il convient de découvrir maintenant.

Zoom sur les différentes aides financières pour personnes âgées

En France, les aides financières personnes âgées sont définies en tenant compte de la situation de chaque bénéficiaire, car les besoins ne sont pas forcément les mêmes d’une personne à une autre. Dans certains cas, il est question du montant de la pension de retraite ou d’une situation de handicap, tandis qu’ailleurs les dépenses alimentaires ou le loyer prime. Voici donc les différentes aides qui résultent de ce fait.

L’allocation personnalisée d’autonomie, à domicile (APA)

Cette aide financière (APA) est destinée aux personnes âgées qui ont perdu leur autonomie dans l’exécution de certaines tâches quotidiennes à domicile : se raser la barde, se laver, porter ses sandales, etc. Il s’agit essentiellement de personnes dont l’état requièrent un suivi constant. Pour déterminer l’aide (ou les aides) la mieux adaptée à chacune d’elles, une évaluation du niveau de dépendance est effectuée au préalable. Les résultats sont indiqués par le sigle GIR qui veut dire groupe iso-ressources, ce qui peut être traduit par dégré de dépendance ou encore niveau de perte de l’autonomie.

L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

L’allocation de solidarité est une aide financière versée aux personnes qui perçoivent une faible pension de retraite. C’est une compensation de revenu payée par la mutualité sociale agricole ou la Carsat à laquelle le bénéficiaire est rattaché. Encore appelée minimum vieillesse, l’ASPA permet au senior d’avoir un niveau de vie acceptable.

L’aide sociale à l’hébergement (ASH)

L’aide sociale à l’hébergement est une somme allouée aux personnes âgées qui n’ont pas les moyens de payer les frais d’hébergement d’un Ehpad ou le loyer d’une résidence autonomie. Cette aide prend donc en charge partiellement ou la totalité des frais d’hébergement et des soins de santé.

La prestation de compensation du handicap (PCH)

Cette aide financière personnalisée vise à prendre en charge les dépenses relatives à la perte d’autonomie des personnes en situation de handicap. Elle est versée par le département de tutelle, et couvre diverses prestations, dont les besoins humains, techniques, et l’adaptation de l’hébergement.

Qui peut bénéficier d’une aide financière personnes âgées ?

Avant tout, il faut rappeler qu’il s’agit d’aides financières personnalisées. Par conséquent, les critères varient d’une situation à l’autre. Pour bénéficier d’une APA, il faut donc être une personne dépendante âgée d’au moins 60 ans, avoir un niveau de dépendance compris entre GIR1 et GIR4. Le bénéficiaire doit résider en France.
Pour bénéficier de l’ASPA, le retraité doit être âgé d’au moins 65 ans (62 ans si inapt au travail), et avoir une petite pension. Il doit aussi habiter en France. Quant à l’ASH, il faut avoir 65 ans où plus (60 ans personnes inaptes), vivre dans un établissement d’hébergement ou maison de retraite. La PCH est destinée aux personnes handicapées, âgées de moins de 75 ans, vivant en France.