25 min •
Ce docu n'a pas de note Voilà plus de dix ans qu’au Danemark, des dessinateurs sont condamnés à vivre en liberté surveillée. Tout simplement parce qu’ils ont usé de leur liberté d’expression. Un dessin sort du lot: Mahomet avec une bombe dans son turban. Son auteur, Kurt Westergaard, doit à ce dessin une renommée internationale. Depuis cette affaire, sa vie n’est plus la même. Il vit avec des gardes du corps dans une maison-forteresse, 24 heures sur 24. Ses déplacements sont limités. Par trois fois, on a tenté de l’assassiner. Le 1er janvier 2010, il a échappé de peu à la mort. Le journal Jyllands Posten, qui a publié les caricatures de Mahomet en 2005, s’est transformé en camp retranché. Début 2006, un jeune imam danois, Ahmed Akkari, se sert des fameuses caricatures pour enflammer le monde musulman. Manifestations, ambassades danoises incendiées, boycott des intérêts danois… Plus de 150 morts sont à mettre à son crédit. Mais en 2013, l’imam change définitivement de cap et renie l’islamisme. Son retournement n’est pas du goût de tout le monde. C’est à son tour d’être menacé par ses anciens amis. Il doit se réfugier au Groenland, dans un lieu difficilement accessible aux islamistes ivres de vengeance. Temps Présent est remonté aux « racines du mal ». Nous avons rendu visite à Kurt Westergaard dans son sanctuaire ultra protégé. Nous avons retrouvé l’imam repenti au Groenland. Leurs vies sont détruites ou en suspens, leur avenir est un gros point d’interrogation. Pourtant, tous deux ne regrettent rien. Un documentaire de Laurent Nègre et Dominique Willemin.