51 min •
Ce docu n'a pas de note La Thaïlande, pays se situant au sud-est du continent asiatique, présente une superficie de plus de 500 000 km2 et offre ainsi aux voyageurs un contraste saisissant : reliefs variés, jungles abondantes, plages paradisiaques, mer bleu turquoise… Appelé autrefois le Siam, le pays peut en outre s’enorgueillir de traditions millénaires et d’un patrimoine culturel extrêmement riche. Ouvrez grands les yeux et partez avec nous à la découverte de cette contrée que l’on surnomme « le pays du sourire ».

Le nord-ouest : montagnes et histoire

C’est au nord-ouest de la Thaïlande que l’on trouve les chaînes montagneuses et notamment le point culminant du pays, le Mont Doi Inthanon qui domine à 2565 mètres d’altitude. Pour les amateurs de randonnées et de trek, c’est certainement à cet endroit que le pays offre les meilleures possibilités. Parmi les points d’intérêt, on peut citer : – Phitsanulok : si la ville en elle-même ne présente pas un énorme intérêt, elle reste malgré tout un passage obligé, car c’est ici que l’on trouve la plus grande statue de Bouddha dans le célèbre temple de Wat Yai. – Chiang Mai : ville réputée pour son artisanat, sa gastronomie et ses temples. L’une des villes les plus sous-cotées, il serait dommage de passer à côté ! – Chiang Rai : réputée pour l’hospitalité et l’authenticité de ses habitants, c’est l’un des points de départ pour l’exploration du « Triangle d’or » : la célèbre région à découvrir s’étalant sur 3 pays : la Thaïlande, le Laos, et Myanmar (la Birmanie). – Sukhothaï : ancienne capitale du royaume, cette cité brille par son architecture typique impressionnante et ses nombreux temples bouddhistes. Au-delà de ces incontournables, on peut citer aussi la ville de Pai pour son ambiance un peu bohème et ses sources chaudes.

Le nord-est : rizières et authenticité

Région la moins visitée, elle vaut pourtant le détour malgré le fait qu’elle ne se soit pas (encore) adaptée au tourisme (et heureusement). L’Isan, bordée par le fleuve Mékong, est une région dédiée à l’agriculture, donc présentant un relief plutôt plat, mais qui abrite des habitants particulièrement accueillants. Malheureusement sous-estimé, l’Est reste pourtant une destination privilégiée si vous êtes en quête d’authenticité. Par exemple, dans la ville de Surin, vous pourrez admirer des centaines de pachydermes lors du rassemblement annuel des éléphants. N’hésitez pas non plus à vous aventurer du côté de Nang Rong pour admirer les temples khmers qui dominent les vallées du haut du volcan où ils sont situés. Un passage par le parc national Khao Yai vous permettra en outre d’admirer des merveilles de la nature inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le sud : plages et îles

Pour de nombreux touristes, la Thaïlande est synonyme de paradis tropical. C’est vrai. Les plages de sable blanc et l’eau turquoise sont au rendez-vous pour les amateurs de plongée, de baignade et de farniente. Des noms célèbres pour des endroits de rêves … – Koh Lanta : célèbre ensemble d’îles qui a donné son nom à une émission de télé-réalité bien connue ! – Koh Phi Phi : archipel le plus visité du pays, il y abrite le décor qui a servi au film « La plage » avec Léonardo di Caprio. – Koh Lipe : minuscule île à l’extrême sud (on peut la parcourir à pied) qui a tout d’un petit paradis tropical. – Koh Tao : par ses coraux, ses récifs, son eau limpide et ses fonds marins, c’est le spot idéal pour la pratique de la plongée et du snorkeling. – Phang Nga : sa baie est réputée pour ses pitons rocheux verticaux spectaculaires dont on peut s’approcher en kayak. – Krabi : île réputée pour son côté « jungle » avec sa mangrove et sa forêt tropicale. La majorité des excursions en Thaïlande du Sud invite à découvrir le patrimoine côtier, mais évitez les heures de pointe du matin et n’hésitez pas à plutôt partir vers 14 h. Vous éviterez ainsi la foule et pourrez profiter pleinement des joyaux marins du pays. Région privilégiée par le tourisme de masse, vous pourrez malgré tout y dénicher des petits coins méconnus, loin des sentiers battus, mais bourrés de tradition. On peut notamment citer la ville de Phatthalung, véritable écrin de verdure peu connu, mais qui conserve toute son authenticité et sa simplicité.

Le centre : histoire et contraste

La région centrale est une vaste plaine où l’on trouve le Chao Phraya, le plus long fleuve de Thaïlande. Amateurs de nature, vous serez servis avec les parcs nationaux de Khao Yai, d’Erawan et Lam Klong Ngu, trois des plus grands et des plus réputés parcs du pays. C’est là aussi que vous trouverez Bangkok, la capitale du pays, mégapole multiculturelle de presque 10 millions d’habitants et arrêt incontournable avec ses temples, ses gigantesques et nombreux marchés dont notamment ceux sur l’eau qui valent à eux seuls le détour ! N’hésitez pas non plus à vous perdre dans les petites rues typiques et à goûter la cuisine Thaï, considérée comme l’une des meilleures du monde ! Vous pourrez aussi visiter la ville de Kanchanaburi très appréciée des touristes pour son histoire et sa vie au fil de l’eau de la rivière Kwai (et à l’ombre de son fameux pont). Dans la ville d’Ayutthaya, l’ancienne capitale, vous serez ravi par sa vieille cité antique comprenant de nombreux temples et monuments classés au patrimoine de l’humanité. Nous vous conseillons aussi Lopburi, pour découvrir les singes qui vivent au milieu des ruines.

L’est : forêts et fêtes

C’est à l’est que vous trouverez les forêts les plus luxuriantes et les plus délicieux des fruits exotiques. C’est là aussi que vous trouverez certaines des stations balnéaires les plus touristiques et les plus réputées, dont la fameuse Pattaya. C’est aussi ça la Thaïlande : des fêtes sur les plages, dans de nombreux bars qui attirent toujours plus de touristes. Il en faut pour tous les goûts… Cette destination d’Asie, aussi mythique qu’indispensable, nécessite un minimum de préparation ! Il serait en effet dommage de se passer de tous les trésors qu’elle peut offrir au voyageur à la rechercher de dépaysement et d’authenticité.