41 min •
Conférence présentée à l’Université de Mons (UMONS), le jeudi 25/11/2010 dans le cadre du cycle « Les Nombres extraodinaires ». « Il était une fois… C’est ainsi que commencent les contes. Celui qui nous occupe devrait plutôt commencer par « Il était un rapport », puisque l’histoire du nombre qui sera désigné par la lettre grecque π au XVIIIe siècle seulement, commence par l’étude du rapport qui existe entre la longueur de la courbe la plus simple qui soit, le cercle, et celle de son diamètre. On trouve déjà ce problème dans des textes babyloniens de l’antiquité et la Bible elle-même en donne une approximation. Né de la géométrie, ce nombre apparaît dans toutes les parties des mathématiques. Son calcul et sa nature ont posé et posent encore, aux mathématiques et à l’informatique, des problèmes difficiles et stimulants. «